le dossier
cosmétique

Dossier d'Information Produit PIF

les tests
d'évaluation cosmétique

Conservation Innocuité Efficacité

Importation

Importation de produits cosmétiques de pays hors U.E

la certification biologique

étiquetage d’un label biologique

les formations en réglementation

Pôle Cosmétique vous propose des Modules de Formation

Les tests d'évaluation cosmétique

La mise au point d'un produit, son innocuité et sa stabilité exigent de nombreux tests préalables et un examen attentif de l'environnement biologique sur lequel il va exercer ses effets.

En tant que responsable de la mise sur le marché de votre produit cosmétique, vous devez assurer la sécurité du consommateur. Il est donc indispensable que votre produit ne présente aucun danger pour celui-ci dans les conditions normales d’emploi ou dans des conditions d’emploi inhabituelles mais prévisibles.

L’évaluation cosmétique du produit consiste en l’évaluation de la sécurité pour la santé humaine, l’évaluation de la toxicité des produits et éventuellement des tests complémentaires prouvant les revendications affichées.

L’évaluation de la sécurité est conduite par un expert (médecin, toxicologue ou titulaire d’un des diplômes fixés par la réglementation). Il faut savoir que l’ANSM peut ordonner à tout moment de retirer du marché un produit qui lui semble dangereux pour la santé humaine d’où l’importance de cette phase d’évaluation. On distingue 3 catégories de tests.

Les tests de conservation du produit

Le Challenge Test, un paramètre clé

Le challenge test est une technique expérimentale qui permet de démontrer l’efficacité du système conservateur présent dans la formule cosmétique. Il consiste en l’inoculation volontaire d’une concentration connue de germes. On dénombre ensuite les bactéries, les levures et les moisissures par analyse microbiologique à différents intervalles de temps pendant un mois.

Le Test de Stabilité : Etude de la durabilité du produit (DLU / PAO)

Le challenge test n’est pas suffisant pour déterminer la durabilité du produit. On réalise en principe une étude de vieillissement accéléré (typiquement à 40°C) et on évalue l’intégrité du produit sur plusieurs critères pertinents, en fonction du produit : des critères microbiologiques, mais aussi physico-chimiques (PH, viscosité…) et organoleptiques (odeur, couleur…).

Les tests d’innocuité du produit

Le test d’irritation cutanée (Patch test)

Le Patch test est le test phare en dermatologie de contact et permet l’étude de la tolérance cutanée. Il consiste en une application unique du produit, en principe pendant 24 ou 48 heures chez 10 volontaires, sous patch occlusif ou semi-occlusif au niveau du bras ou du dos. On évalue alors la présence d’éventuelles réactions cutanées au retrait du patch (sous contrôle médical ou dermatologique).

Le test d'irritation oculaire

Il consiste en l'étude de la tolérance oculaire qui en principe met en œuvre des techniques in vitro (méthodes alternatives à l’expérimentation animale) telle que HET-CAM (membrane chorio-allantoïdienne d’œuf de poule).

Use test

Etude de la tolérance aux applications répétées dans les conditions normales d’utilisation du produit (2 à 3 semaines, 10 à 20 volontaires, parfois testés dans le pli du coude).

Test de Sensibilisation

Etude du potentiel sensibilisant du produit qui comprend une phase d’induction (applications régulières pendant 3 semaines), une phase de repos (2 semaines) et une phase déclenchante (une application supplémentaire) en principe sur 50 ou 100 volontaires.

Test de phototoxicité

Etude du potentiel phototoxique du produit qui consiste en principe à traiter in vitro des cellules avec le produit, puis à comparer les réponses obtenues après exposition ou non aux UVA de la lumière.

Les tests d’efficacité du produit

Ces tests permettent de mettre en valeur les propriétés de votre produit, son efficacité et justifient les allégations affichées.

Effet hydratant, Effet anti-âge, Effet raffermissant/tenseur/tonifiant, Effet amincissant…

Réglementation cosmétique