Actualité

Le nouveau règlement sur les produits cosmétiques

 

Le 30 novembre 2009 a été adopté le nouveau règlement sur les produits cosmétiques,Règlement (CE) n° 1223/2009, qui remplace la Directive « Cosmétiques » (en vigueur depuis 1976 et plusieurs fois actualisée). La plupart des dispositions de ce nouveau règlement seront d’application le 11 juillet 2013.

 

Les dispositions en vigueur sur l’interdiction et la suppression progressive des expérimentations animales pour les produits cosmétiques restent inchangées.

 

 

Les principaux changements porteront sur 3 points :

1) L’amélioration des outils de contrôle du marché

Notification obligatoire du fabriquant aupès de la commission Européenne pour tout produit qu’il met sur le marché. Cette notification permettra aux Autorités de contrôle dans chaque Etat membre d’accroître leur visibilité des produits commercialisés.

 

2) La création d’une base de données des effets indésirables commune à tous les Etats membres

Désormais, le principe de cosmétovigilance, bien connu en France, sera appliqué dans tous les pays de l’Union européenne.

 

3) La prise en compte des spécificités des nanomatériaux

Obligation de tout fabricant qui souhaite incorporer des nanomatériaux dans l’un de ses produits d'informer 6 mois avant la mise sur le marché la Commission européenne (celle-ci pourra demander l’avis d’un comité d’experts)

En outre, le fabricant devra indiquer la présence de ces nanomatériaux dans la liste des ingrédients qui figure déjà obligatoirement sur tous les produits. Une règle d’étiquetage a été prévue à cet effet : nom de l’ingrédient nano. Cela donnera par exemple : Titanium dioxyde nano.

Avec ce nouveau règlement “cosmétiques”, l’Europe est internationalement reconnue. Elle renforcera la sécurité des produits en prenant en considération les derniers développements technologiques, dont la possible utilisation des nanomatériaux.

Lire la suite : Le nouveau règlement sur les produits cosmétiques

Phtalates, parabens : vers l'interdiction des substances toxiques au quotidien ?

Crèmes hydratantes, shampoings, chaussures, vernis à ongles, laques, parfums, encres, tuyaux, détergents, médicaments Tous ces produits de notre quotidien contiennent des phtalates, parabens et alkiphénols.

 

Suspectés d’être à l’origine de certains cancers et d’avoir un effet néfaste sur le système reproducteur des hommes, ils sont désormais menacés d’interdiction dans les produits courants.

 

Le 13 Juillet 2010, la proposition de loi émanait de Yvan Lachaud (député Nouveau Centre). Un texte des plus simples, comprenant un article unique : "La fabrication, l’importation, la vente ou l’offre de produits contenant des phtalates, des parabènes ou des alkylphénols sont interdites."

 

En effet, il existerait des substances naturelles pouvant remplacer ces substances chimiques potentiellement dangereuses pour la santé des utilisateurs.

 

Cette proposition a été renvoyée à la Commission des affaires sociales et examinée lors de la séance du 5 avril qui a rejeté l'ensemble de la proposition de loi, interdiction ou même suspension de ces substances.

 

Le 3 Mai 2011 : L'assemblée a voté l'interdiction de ces concervateurs, ainsi que des phtalates et des alkylphénols, tous suspectés d'agir en perturbateurs endocriniens  et d'avoir de graves répercussions sur la santé humaine (notamment en termes de malformations des fœtus et de baisse de la fertilité). Attention pour être validé, il faut d'abord que le texte de loi voté le 3 Mai 2011 par l'Assemblée Nationale le soit aussi par le Sénat : il n'était qu'en première lecture.

Lire la suite : Phtalates, parabens : vers l'interdiction des substances toxiques au quotidien ?

Une nouveauté au sein des éco-packaging

 

 

Jusqu’à aujourd’hui nous connaissions :

Les emballages en carton recyclable, les notices sur papier recyclé, l’utilisation d’encres végétales, les sticks à base d’amidon de maïs, les pots de crème en verre Infini (pots réalisés en verre moulé, par procédé de pressé-soufflé ou pressé pur)…

 

Une nouveauté vient de sortir en Suède:

La marque de dentifrice AllVeggie commercialise depuis peu sa Prabhupada‘s toothpaste dans un tube complètement biodégradable réalisé avec des plastiques végétaux. Ce produit est « issu du commerce équitable qui n'exploitent ni la nature ni les hommes ».

Lire la suite : Une nouveauté au sein des éco-packaging

Actualité
Réglementation cosmétique